1ère étape :  Dégradation physique (température, UV, vagues) + chimique (oxydation ou hydrolyse)

=> le plastique se fragmente en morceaux de plus en plus petits. Minuscules, ils finissent par disparaître de notre vue mais la matière plastique (polymère) est toujours présente dans l’environnement.

 

2ème  étape :  Dégradation biologique : elle fait intervenir des bactéries dans les processus. Il existent en effet de nombreuses bactéries en mer spécialisées dans la dégradation des hydrocarbures , qui sont le composant majeurs des plastiques.  Cette dégradation biologique, complexe, se déroule elle-même en 4 étapes

  • Bio-détérioration : un film bactérien s’attaque à la surface des microparticules pour agrandir des fissures déjà présentes

  • Bio-fragmentation : des enzymes bactériennes sont excrétées et s’attaquent aux polymères de plastique pour libérer des oligomères ou monomères

  • Assimilation : les molécules plastiques sont transférées dans les cellules bactériennes et sont transformées en biomasse

  • Minéralisation : cette biomasse est dégradée en molécules oxydées : co2, N2, CH4, H2O

 

Mais ces processus sont  lents : entre 100 et 1000 ans selon les plastiques. La compréhension de l’ensemble des mécanismes ainsi que des communautés bactériennes impliquées, sont mal connues.  Vu leur  production annuelle dans le monde – 400 millions de tonnes actuellement -  les plastiques ne peuvent que s’accumuler  en mer tant qu’ils seront abandonnés, perdus involontairement ou non recyclés  dans les espaces terrestres ou maritimes.

 

Pour en savoir plus => https://oceans.taraexpeditions.org/rp/biodegradation-des-plastiques-en-mer/

Source : Tara expéditions

La dégradation des plastiques en mer