Quels déchets sur les plages?

Les macro-déchets (> 5mm) présents sur les plages sont un des symboles les plus perceptibles de la pollution marine. Ils ne représentent cependant que 15% des déchets des mers et des océans, les déchets flottants à la surface ou dans la colonne d’eau  (15%) ainsi que les déchets déposés au fond des mers (70%) en constituant les autres parties. (source : Observatoire National du Littoral et de la Mer, 2015)

Certains de ces macro-déchets retrouvés sur les plages résultent de leur abandon sur place par des usagers indélicats mais la majorité provient des terres ou directement de la mer via les marées, se mêlant aux éléments naturels des laisses de mer. 

Une origine plus ou moins lointaine et diverse :

- Les activités domestiques, industrielles et agricoles, pratiquées

directement sur la façade littorale ou plus à l’intérieur des terres.

- les activités marines professionnelles : pêche, conchyliculture

- le trafic maritime : ferries, bateaux de commerce

- la navigation de plaisance

- les ports

- les décharges sauvages situées à proximité d’un cours d’eau ou de la mer

 

 Globalement, tout macro-déchet non collecté, perdu ou abandonné sur

place, en mer ou à l’intérieur des terres est susceptible de s’échouer

sur le littoral, à plus ou moins long terme.

Le voyage d’un mégot des terres à la mer

Nature des déchets sur le littoral dans le département de la Manche

 

La nature de ces macro-déchets varie d’une région à l’autre. Elle dépend de la géographie et de l’importance des types d’activités humaines  tel que le tourisme, la pêche et conchyliculture, les ports …

Ainsi, sur les côtes du département de la Manche, et contrairement à la situation d’autres littoraux français où la densité de population est beaucoup plus forte, où de grands fleuves débouchent sur leur rivage, les déchets issus des terres et des activités domestiques et industrielles sont nettement moins nombreux.​​

Le suivi depuis plus de 15 ans d’opérations de collecte de macro-déchets littoraux met en évidence une nette prépondérance des déchets issus des activités des  professionnels de la mer  conchyliculture et pêche), représentant en moyenne 60 à 80% du volume total de déchets récoltés alors qu’en moyenne au niveau national, ce sont 80% de déchets qui sont issus des activités à terre.

 

 

 

​​

Les macro-déchets : un véritable inventaire à la Prévert !

On  retrouve en effet sur les hauts de plages, toute une liste hétéroclite d’objets, des plus petits aux plus gros, des plus attendus aux plus surprenants ; ils racontent parfois notre mode de vie mondialisé.  En voici quelques exemples.

 ​​

Chaussure

Chaussure

Sur cette semelle restée un temps en contact avec la mer, des pouces-pieds, une espèce de crustacé malgré leur apparence, avaient eu le temps de s’installer

Brosse à dents

Brosse à dents

Comme les petits plastiques d’emballages alimentaire s’ envolent vite lors des goûters ou pique-nique sur la plage !

Filet de pêche

Filet de pêche

Les divers filets de pêche s’abîment régulièrement (frottement sur les fonds…), se cassent (accrochage sur le fond, dérive par les courants) mais parfois, ces déchets sont dus aussi à des rejets volontaires

Emballage alimentaire

Emballage alimentaire

Comme les petits plastiques d’emballages alimentaire s’ envolent vite lors des goûters ou pique-nique sur la plage !

Catin

Catin

Ce filet extensible, est utilisé par les mytiliculteurs pour consolider les grappes de moules sur les bouchots et éviter leur décrochement lors de coups de vents

Oubli de baigneur

Oubli de baigneur

Bouteille en verre

Bouteille en verre

Produite principalement à partir de sable fondu, cette bouteille délaissée peut blesser, pieger

Poche à huitre

Poche à huitre

Le mauvais temps est à l’origine de la perte des poches à huîtres, détachées de leur table.

Canette

Canette

Sac plastique

Sac plastique

Si facile à s’envoler...

Bouteille d'eau

Bouteille d'eau

Les étiquettes renseignent parfois sur le voyage des macro-déchets échoués sur nos plages : cette bouteille contenait une fameuse eau de source chinoise

Caoutchouc ostréicole

Caoutchouc ostréicole

Ce caoutchouc est utilisé pour tenir les poches à huîtres sur les tables

Déchet organique

Déchet organique

Même naturel, sa biodégration prend quelques semaines

Polystyrène

Polystyrène

Le polystyrène se désagrège rapidement en tous petits morceaux difficiles à voir mais pourtant présents dans le milieu.

Tahitienne

Tahitienne

La tahitienne est posée sur les bouchots pour éviter que les crabes ou les bigorneaux perceurs ne viennent dévorer les jeunes moules

Casier à bulots

Casier à bulots

Parfois endommagés par d’autres engins de pêche (chaluts, dragues) et séparés de leur lest, ils finissent sur les plages.

Une opération mise en oeuvre par

1924462_305833202875103_1474111211_n.jpg

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement du Cotentin

BP 42 - 30 rue de l'hippodrome

50430 Lessay

02.33.46.37.36

www.cpiecotentin.com

Avec le soutien de

© 2020 by Plages Vivantes - Un site du CPIE Cotentin. Créé  avec Wix.com